5 réponses sur “Fourmis”

  1. Super interessant et accessible !!! Je relie Werber en ce moment. Les fourmis nous en apprennent beaucoup sur leur monde et hierarchie solidaire… elle representent le derisoire de l activite materialiste…

  2. Nous avons reçu la question suivante :
    « J’ai une question au sujet de l’implantation d’une espèce de fourmi qui n’était pas encore présente sur le milieu. J’ai bien compris que c’était pour améliorer l’ensemencement du milieu, mais quelles sortes d’études ont été faites sur les impacts (secondaires) qu’elle pourrait avoir ? Ou est-ce plutôt une valeur sûre puisqu’elle vit (je suppose) dans des sites alentours ?  »

    Réponse d’E4:
    « La Messor barbarus était déjà très présente sur le site mais la pollution et le traitement du sol l’a complétement éliminé, comme le reste. Elle serait revenue sans doute au bout de quelques années, on lui a juste donner un coup de pouce. »

  3. Question reçue sur la chaîne YT :
    « Les différentes espèces de fourmis vont-elles collaborer, ou bien sont-elles en compétition féroce (pour les ressources, les espaces)? »

    Réponse d’E4 :
    « Cela dépend évidemment de plein de paramètres et il est impossible de faire des généralités sur les fourmis. Certaines espèces sont très agressives (ex: fourmi d’Argentine), voire même spécialisées dans le pillage et d’autres très discrètes (ex: tetramorium). Ce que l’on a pu observer sur site était plutôt de l’évitement avec chaque espèce dans son petit coin. »

  4. Question reçue sur la chaîne YT :
    « La grande diversité des fourmis est-elle liée à une grande variété d’habitats différents dans le site d’étude ? »

    Réponse d’E4 :
    « Bonjour,

    Effectivement la grande variété d’habitats explique en grande partie cette diversité de fourmis. Sur le site nous avons des milieux ouverts, semi-ouverts, fermés, des milieux secs et des milieux humides, des milieux salés etc…Un autre élément est à prendre en compte, l’absence de certaines espèces exotiques envahissantes comme la fourmi d’Argentine qui entrainerait sans doute la disparition d’une ou plusieurs espèces de fourmis. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *