L’étude de l’IMBE

L’étude menée par l’IMBE a été réalisée dans le contexte de dix ans de mesure compensatoire.
Dans le cadre du projet de construction d’une plateforme logistique par IKEA au lieu-dit « La Feuillane / Mas de Gonon » à Fos-sur-mer (13), plusieurs mesures d’accompagnement ont été mises en place à partir de 2009, dont une mesure de suivi écologique de la parcelle jouxtant l’emprise de la plateforme.

Qu’est-ce qu’une mesure compensatoire ?
La mesure de compensation fait partie de la séquence « Éviter, réduire et compenser les impacts sur l’environnement ». Elle intervient une fois que l’impact a eu lieu, qu’il n’a pas pu être évité ou suffisamment atténué.

« La compensation vise à contrebalancer les effets négatifs pour l’environnement d’un projet, d’un plan ou d’un programme (urbanisme, infrastructure, industrie…) par une action positive. Elle doit donc théoriquement rétablir une situation d’une qualité globale proche de la situation antérieure et un état écologique jugé fonctionnellement normal ou idéal.« 

http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Guide_mesures_compensatoires_fev_09_V1_cle5adb51.pdf

Pourquoi une mesure compensatoire ?
Ici, la construction de la plateforme pouvait avoir des effets sur la biodiversité locale. Par exemple l’implantation d’un bâtiment à proximité d’une zone humide pouvait impacter la circulation hydraulique et donc les écosystèmes liés.
Le travail de l’IMBE a été d’évaluer l’organisation de la biodiversité et du fonctionnement écologique de la zone humide.

Dans quelles conditions s’est-elle réalisée ?
L’IMBE a été mandaté alors que les travaux de terrassement et de construction de la plateforme étaient déjà engagés, ce qui a privé les chercheurs d’un véritable état de référence (état zéro) dans un but de comparaison avant/après perturbation. Les études réalisées ont plus été un inventaire de la biodiversité de cet habitat remarquable dans ce contexte industriel particulier, qu’une évaluation de l’impact de la plateforme.